Contact LCBA

Claude-Daniel Ruegg
Mobile: 079 481 59 55

(Mo-Fr: 10:00-17:00)
Email: info@light-contact.ch

Adresse

LCBA

Claude-Daniel Ruegg
Le Sentier 19
2534 Orvin

  • Twitter Clean
  • w-facebook
Light-Contact Boxing International

Le pays d'origine de notre sport est la France, où s’entraînent plus de 18'000 licenciés en boxe éducative. La boxe sans coups forts est également pratiquée dans d’autres pays. Selon l'association nationale, l'accent est porté sur des pratiques différentes. Cependant, elles ont toutes en commun l'objectif d'offrir une saine alternative compétitive à la boxe full contact, qui permet d'utiliser les nombreux avantages de la boxe sans risque de coups durs.

Vous trouverez ci-joint une sélection de pays qui promeuvent spécifiquement la boxe light-contact. Vous trouverez de plus amples informations sur les pages respectives des fédérations nationales de boxe respectives.

 

France: boxe éducative

La majorité de membres de l’équipe française de boxe aux Jeux Olympiques ont commencé comme boxeur en light-contact. Les Français voient la boxe éducative (BE) comme une préparation idéale à la boxe olympique. Durant le championnat national de boxe éducative, la force des coups admise a tendance à augmenter, vu l'enjeu et l'avenir des boxeurs engagés, qui sont de potentiels participants à l'équipe olympique. En France il existe aussi la boxe pré-combat, qui permet une transition progressive entre la boxe éducative assaut et la boxe amateur : les coups appuyés sont permis, le KO est autorisé mais ne détermine pas l’issue du match. Le casque est renforcé au niveau des pommettes.

 

Allemagne: Leichtkontaktboxen

En 2017, l'Association allemande de boxe (DBV) a officiellement ancré la boxe light-contact dans ses statuts sous la rubrique sport populaire, ou plutôt elle l'a rendue possible. Cependant, à ce jour ( 2019), il n'existe pas de structures de compétition. Actuellement, l'accent est davantage mis sur la boxe appelée Sportboxen, dans laquelle les coups durs sont autorisés, mais le KO est interdit. Contrairement au pré-combat, il n'y a pas de décision. Ce ne sont que des matches exhibition.

Jusqu'à présent, le Leichtkontaktboxen a été principalement utilisé dans le nord de l'Allemagne, où un projet avec un soutien scientifique a été mené en Basse-Saxe en 2012. Depuis lors, des ateliers ont été organisés dans plusieurs écoles en coopération avec les clubs de boxe, et des cours de formation continue ont été proposés.

Plusieurs entraîneurs ont suivi la formation en Suisse et ont apporté la boxe light-contact dans leurs régions, où elles est principalement utilisée comme outil d'entraînement, car il n'y a pas encore des structures de compétition.

 

Suéde: Diploma Boxing

La version suédoise ne règle pas la dureté des coups, mais le KO et les coups durs ne mènent pas non plus à la victoire ici. Dans Diploma Boxing, les combats sont jugés en fonction de la meilleure technique.

Italie: Light Boxe

Ici aussi, les coups durs ne sont pas autorisés et les comportements agressifs entraînent une disqualification.

 

Autriche: Militärisches Boxen

La fédération autrichienne de boxe n'a pas encore introduit la boxe à contact léger. Cependant, après qu'un officier instructeur de l'armée autrichienne, Gerald Pelikan, ait suivi le cours "Trainer Light-Contact Boxing" du LCBA, le Military Light-Contact Boxing, appelé plus tard "Military Boxing", a été créé et utilisé dans toute l'armée autrichienne.